Interview d’expert en perte de cheveux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Marc Glashofer a été diagnostiqué avec l’alopécie areata comme un enfant, et a été inspiré comme un patient de perte de cheveux pour devenir un expert de perte de cheveux.

Cheveux clairsaissants, vieillissement gracieusement, et le débat de remplissage avec le dermatologue Dr Marc Glashofer

Marc Glashofer a été diag­nos­ti­qué avec l’alopécie area­ta comme un enfant, et a été ins­pi­ré comme un patient de perte de che­veux pour deve­nir un expert de perte de che­veux. Maintenant, il est un der­ma­to­logue qui se spé­cia­lise dans la chi­rur­gie de la peau et des trai­te­ments capil­laires de pointe éclair­cis­sant.

Dans cet épi­sode extrê­me­ment ins­truc­tif, le Dr Glashofer décom­pose la stig­ma­ti­sa­tion de l’amincissement des che­veux chez les femmes et explique ce qui peut être fait et répond aux ques­tions sur les plaintes de peau les plus cou­rantes, de la séche­resse et l’acné hor­mo­nale à la rosa­cée et les lignes.

Bobbi s’ouvre éga­le­ment sur la phi­lo­so­phie sur le vieillis­se­ment et son expé­rience avec le Botox. Vous ne vou­lez pas man­quer leur débat ani­mé sur les avan­tages et les incon­vé­nients des charges.

Transcription de l’entrevue

On me pose beau­coup de ques­tions de la part de tant de femmes sur ce qu’il faut faire pour res­ter jeune à la recherche pour res­ter en bonne san­té.

Mon conseil est tou­jours le même. Commencez par ce que vous met­tez dans votre corps numé­ro un et puis vous savez ce qu’il ya tel­le­ment de choses que vous pour­riez faire orteil regar­der mieux sans modi­fier la façon dont vous regar­dez. Donc, ma phi­lo­so­phie du vieillis­se­ment et je n’aime même pas ce mot parce que nous vieillis­sons tous et c’est une bonne chose. Ce n’est pas néga­tif, mais ma phi­lo­so­phie est s’il ya des choses qui sont vrai­ment vous déran­ger d’examiner com­ment vous pour­riez les rendre meilleurs sans chan­ger votre visage. Je ne suis pas un fan de charges parce que la plu­part des charges que je pou­vais voir quand les gens le mettent dans leur visage.

Il ne fonc­tionne pas tou­jours par­fai­te­ment.

Je suis sûr qu’il ya beau­coup de charges et le visage des gens qui ont fière allure. J’ai vu beau­coup de choses qui n’ont pas fait. J’aimerais avoir moins de lignes dans mon visage Oui, mais je ne dérange même pas cette éner­gie parce qu’il n’y a rien que je pour­rais faire à ce sujet. Et je trouve que quand je suis arrê­té et que je suis hydra­té de l’intérieur et que j’ai les bons hydra­tants et crèmes sur ma peau, je peux gérer mon âge.

Je vou­lais avoir un der­ma­to­logue sur le pod­cast parce qu’il ya tel­le­ment de ques­tions que je veux lui poser sur ce qui peut être fait sans modi­fier votre visage. J’ai com­men­cé à voir le Dr Glass Hoffer parce que je m’inquiétais de l’amincissement des che­veux et de ce qui lui arrive à mesure que vous vieillis­sez. Il a éga­le­ment une condi­tion appe­lée jalo­py Sha qui signi­fie qu’il n’a pas de che­veux, mais il se trouve être Ah expert de perte de che­veux.

Je suis pro­ba­ble­ment parce que c’était un patient qui per­dait des che­veux. Il a beau­coup à apprendre sur nos pré­oc­cu­pa­tions. Il y a ma conver­sa­tion avec le Dr Mark Glass offre au Dr Mark Glass Hoffer.
C’est comme ça que j’ai dit que c’était bon ?

C’est pas mal.

Un der­ma­to­logue, mais plus qu’un der­ma­to­logue un expert non seule­ment dans la peau, mais aus­si un expert dans la perte de che­veux ?

Oui, c’est exact.

Donc, je suis expert perte de che­veux ain­si

Bourse Azzam for­mée à la plu­part des micro-chi­rur­gie gra­phiques et de der­ma­to­lo­gie esthé­tique

Et pour la Zona la plus chi­rur­gi­cale ortho­gra­phié M O hs nom­mé d’après le chi­rur­gien qui a inven­té la tech­nique est un moyen d’enlever déli­ca­te­ment les can­cers de la peau de la tête et le cou géné­ra­le­ment dans d’autres sens des zones du corps

D’accord bien très inté­res­sant

L’autre chose à pro­pos du Dr Glass Hoffer, c’est mon der­ma­to­logue et je suis allé le voir d’abord à cause de la perte de che­veux

Et quand je suis entré pour dire bon­jour parce qu’il m’a été recom­man­dé par un autre der­ma­to­logue quand je suis allé dire bon­jour

La pre­mière chose que je remarque, c’est qu’il n’avait pas de che­veux

Donc, votre his­toire est que vous avez été diag­nos­ti­qué comme un enfant avec Alipay

Sha Oui

Il est donc iro­nique que je suis entré dans ce champ ah quand les gens marchent dans leur trai­te­ment de la perte de che­veux et la pre­mière chose qu’ils voient est ce dôme brillant et mes­sieurs qui n’a pas de che­veux et les sour­cils tatoués et ils sont comme Eh bien mon au bon endroit et mais un visage vrai­ment mignon

Donc, com­bien de gars fière allure avec des sour­cils tatoués dans votre corps Oui mon his­toire

Et ce que ce genre de par­tiel­le­ment me lais­ser sur ce che­min, c’est que j’ai été diag­nos­ti­qué à l’âge de huit ans avec l’alopécie area­ta

Lorsque les gens pour le spec­tacle jalo­py qui signi­fie géné­ra­le­ment la perte de che­veux

L’alopécie area­ta est une forme spé­ci­fique de perte de che­veux

C’est une condi­tion immu­ni­taire auto­ma­tique

Donc, fon­da­men­ta­le­ment, mon corps et les gens ont cette condi­tion

Le sys­tème immu­ni­taire de notre corps se confond et au lieu d’attaquer de mau­vaises choses comme les virus et les bac­té­ries et a obte­nu des can­cers qu’il attaque notre propre soi-même sont notre propre auto lui-même et donc dans mon cas, il attaque le très effi­ca­ce­ment et je n’ai pas de che­veux donc j’ai une forme d’alopécie out­ta appe­lé Universalists alo­pé­cie qui est une forme plus extrême

Bien sûr, vous avez dû obte­nir le meilleur Bien sûr

Si je dois faire ce que je vais faire cor­rec­te­ment.

Mais c’était un pro­ces­sus en évo­lu­tion

Et donc quand j’ai été diag­nos­ti­qué pour la pre­mière fois ce dont je me sou­viens ou construit à ce stade de la vie, c’est que quand j’avais huit ans mon père m’a emme­né chez le coif­feur et la Barbara a sou­li­gné 14 taille patch chauve et j’ai enten­du beau­coup de patients me racon­ter cette his­toire

Sorte de cela Une trappe ori­gi­nale ini­tiale et puis je ne me sou­viens pas vrai­ment qu’il per­met envi­ron 12 ou plus

Coïncidence, j’ai été diag­nos­ti­qué avec une cer­taine forme de cou­ronnes 12

Ah, oui

Euh et donc j’étais sous sté­roïdes ce point qui est l’un des trai­te­ments pour les ombres d’élopéons

Donc pro­ba­ble­ment mas­qué la pro­gres­sion orteil plus tard sur

Et puis je me sou­viens à tra­vers l’école secon­daire et le col­lège et le lycée juste sorte d’avoir diverses taches de perte, je vou­drais aller chez les der­ma­to­logues

C’est l’une des rai­sons pour les­quelles je suis en

La der­ma­to­lo­gie est un de mes men­tors

L’un des méde­cins

Je voyais le Dr Larry Miller qui est décé­dé il y a envi­ron un an.

Il a évo­lué en un ami très proche de la mine et il m’a mis dans son état et j’avais l’habitude de les aller toutes les six semaines pour les coups de feu et la lumi­no­thé­ra­pie

Et comme vous pou­viez dire rien vrai­ment aidé

Mais il m’a vrai­ment four­ni beau­coup de confort

Fondamentalement d’environ 12 à 16 17 ou alors j’ai eu la perte de che­veux inégales et puis je me sou­viens dis­tinc­te­ment

Ma der­nière année d’école secon­daire est au milieu du match de foot­ball

Mon frère était là et je me sou­viens être sor­ti de la ligne de touche et de trans­pi­rer et j’ai essuyé mon visage et regard cho­qué est venu sur son visage et cer­tains de mes coéqui­piers qui sorte de essuyé comme la moi­tié de mon front

Je ne savais pas que jusqu’à ce que le match soit fini

Euh évi­dem­ment dévas­ta­teur et vous ne savez pas vrai­ment

Vous savez où aller avec cela

Donc, je com­mence à faire des coups de cor­ti­sone dans les sour­cils qui il a aidé les coups de cor­ti­sone qui reçoit du Dr Miller

Je vou­drais pous­ser un patch de che­veux en arrière, puis déve­lop­per un autre patch et une sorte de chas­ser votre queue

Au fur et à mesure que les choses pro­gres­saient

Je com­mence à perdre des cils juste avant de com­men­cer l’université

Donc, un peu ah vous savez dif­fi­cile façon de com­men­cer l’année de pre­mière année

ouais il sorte de allé dans une remise sup­plé­men­taire

J’ai fait un trai­te­ment quand j’avais envi­ron 23 ans qui a gran­di sur mes che­veux en arrière sur mon cuir che­ve­lu

Quel genre de trai­te­ment Alors oui c’est une chose que je veux abor­der

Il a été essen­tiel­le­ment appe­lé immu­no­thé­ra­pie et vous appli­quez une sub­stance un pro­duit chi­mique sur le cuir che­ve­lu qui pro­voque une légère irri­ta­tion

Et le concept est que vous créez une réponse inflam­ma­toire sur la peau qui tire les cel­lules inflam­ma­toires du fol­li­cule pileux loin et prend ailleurs comme une meilleure par­tie pour les cel­lules inflam­ma­toires d’aller à

Et il per­met aux che­veux de pous­ser

Et ça marche pour le mois de mai, mais a ensuite ces­sé de fonc­tion­ner

Et mal­heu­reu­se­ment, c’est un peu le cas avec beau­coup de trai­te­ments pour cette forme spé­ci­fique de perte de che­veux, c’est que par­fois les choses fonc­tionnent pour une per­sonne ne fonc­tionnent pas pour une autre per­sonne ou par­fois les choses fonc­tionnent

Et puis ils cessent de tra­vailler

Et puis après ce trai­te­ment tout d’un coup à l’école de méde­cine sur une période d’un mois, j’ai per­du envi­ron 70% de mon stress capil­laire

J’étais sur une rota­tion par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile et dif­fi­cile qui à ce moment-là sorte de ne peut pas arrê­ter

Vous ne pou­vez pas sim­ple­ment ne pas appa­raître pour les tours et les choses de cette nature

Et la pro­chaine chose que je sais que j’étais à envi­ron 10%

Et il était temps teoh juste raser les der­niers petits wisps

Et depuis, j’ai eu le regard propre que vous voyez

Avez-vous des che­veux dans la tête comme avez-vous à raser tout ou main­te­nant ce n’est rien

Je vais par­fois obte­nir un brin de che­veux qui est un peu drôle

Tu n’essaies pas de m’appeler exac­te­ment.

C’est un peu comme ce petit comme les che­veux Snoopy qui monte et ma fille s’excite l’argent, mais elle veut le cueillir à droite quand il s’agit

Mais la chose qui était la meilleure pour moi iro­ni­que­ment, c’est après que j’ai tout per­du et tout le monde était comme Wow vous regar­dez si bien ou c’est que c’était un peu comme ce genre de sor­tir situa­tion de type où j’étais Oh gosh comme com­ment dif­fé­rent d’un mal­adroit doit avoir regar­dé sur tout ce temps et per­sonne ne vou­lait rien dire

Et j’étais comme une chance pour tout le monde comme ça est bon et embras­sé

C’est gen­ti­ment fina­le­ment ne pas avoir à se battre ou s’inquiéter

Est-ce patch va venir Est-ce va repous­ser ou un peu comme tout droit c’est ça

C’est ce que je suis

C’est à bas pour le noyau évi­dem­ment encore tra­vailler sur ce

Mais je pense qu’il ya quelques acteurs qui ont fina­le­ment juste pris leurs mor­ceaux de che­veux hors

Je ne sais pas

C’était John Travolta dont je ne me sou­viens pas

Et c’est comme si tu savais ce que c’est ok exac­te­ment

Bon pour moi, je dirais que vous savez à l’époque était pro­ba­ble­ment Michael Jordan était l’une des rares per­sonnes que vous pour­riez vrai­ment rock que le regard que vous savez que c’est dif­fi­cile de gran­dir avec ce type de condi­tion et de nos jours je regarde autour et je suis comme attendre une seconde

J’ai eu tel­le­ment de cha­grin en gran­dis­sant avec nous

Maintenant, tout le monde a mon regard

Et quand avez-vous obte­nu vos sour­cils Tatouages Donc envi­ron un point à ma tante m’a emme­né autour de cer­tains maquilleurs

Nous essayions d’obtenir la bonne cou­leur de front et pochoirs et formes et c’était hor­rible

Et j’essayais en fait de des­si­ner mes sour­cils sur très artis­tique dans ce sens et est tom­bé sur quelqu’un qui est un maquilleur cos­mé­tique phé­no­mé­nal et elle fait le tatouage

Et donc depuis lors, je l’ai fait et ont eu quelques retouches le long du che­min

Eh bien, c’est un pod­cast et per­sonne ne pou­vait voir à quoi vous res­sem­blez

Mais tu n’as pas l’air bizarre du tout comme si tu avais l’air nor­mal.

Comme si tu res­sem­blais à un type qui a comme une tête rasée

Ironiquement, après que quelqu’un a été d’avoir à m’expliquer de ce que j’ai iro­ni­que­ment main­te­nant les gens viennent à moi comme Rappelez-vous cela quand j’ai été inter­vie­wer pour des posi­tions de der­ma­to­lo­gie et j’étais à Penn Station et salle de bains par­ti­cu­liè­re­ment effrayant et cet esto­mac est venu et il était comme insis­tant sur la recherche de ce que mon secret était pour me raser la tête

Voici quelle solu­tion magique dois-je uti­li­ser Quelle lame j’utilise Dans quelle direc­tion ou quel angle dois-je entrer et j’ai conti­nué à insis­ter pour lui dire que vous savez que ce n’est pas quelque chose que je rase et je ne pense pas qu’il était com­plè­te­ment cohé­rent

Et il deve­nait de plus en plus en colère avec ma réponse

Je lui don­nais en fait mon secret, mais j’ai que de temps en temps et beau­coup de patients viennent et dire Que vou­lez-vous et j’explique C’est la condi­tion et ce qui est bien avec le rôle que je joue avec avoir tant d’exposition aux patients, c’est que quand je dis aux gens que ce n’est pas quelque chose que j’ai réel­le­ment choi­si, mais j’ai cette condi­tion les gens disent Oh c’est inté­res­sant

Tu sais que Bob en comp­ta­bi­li­té a ceci ou l’enfant de mon voi­sin a ce genre de sen­si­bi­li­sa­tion aug­mente

Oui, toi

Je veux dire cer­tai­ne­ment la pre­mière per­sonne que j’ai enten­du était ah ami d’un ami une fille qui fai­sait du thé aux cham­pi­gnons qui s’avère main­te­nant être Kombucha parce qu’on lui a dit que cela aide­rait

Donc je ne sais pas si des choses comme ça aident il ya

Il n’y a pas d’études cli­ni­que­ment prou­vées rigou­reuses pour mon­trer que beau­coup de choses avec les che­veux

Notre coïn­ci­dence par­fois pour quelque rai­son que ce soit en par­ti­cu­lier avec ce que j’ai le LP par­ta­ger

Si vous l’obtenez plus tard dans la vie par­fois il se déve­loppe est ah patch qui vient spon­ta­né­ment se déve­lop­per et nous ne savons pas pour­quoi il est arri­vé pour­quoi les choses sont des­cen­dus kil­ter et il ya donc beau­coup de temps repousse spon­ta­née peut se pro­duire

Et donc si vous faites X Y et Z

Nous aimons par­fois que attri­bué à ce n’est sou­vent pas le cas se passe juste si nous allons par­ler de ce qui fonc­tionne et ce qui ne fonc­tionne pas à votre avis

Mais quelles sont les causes de la perte de che­veux en par­ti­cu­lier chez les femmes Absolument

Ainsi, vous pour­riez décom­po­ser les causes en termes d’inflammatoires et non inflam­ma­toires

C’est une façon de voir les choses en termes de condi­tions inflam­ma­toires

Là, ils sont rares

Nous avons donc par­lé de ce que j’ai

La part d’Alpi IATA

Il ya des condi­tions rares quelque chose appe­lé comme dans Plan de Polaris ou la varia­tion de ce appe­lé la fibrose fron­tale jalo­py Sha qui est diag­nos­ti­qué un peu plus

Les femmes viennent avec sou­vent un cuir che­ve­lu très déman­geai­sons ou dou­lou­reux dans un type par­ti­cu­lier de perte de che­veux qui est cli­ni­que­ment recon­nais­sable

Vous vou­lez trai­ter cela plus tôt que tard parce qu’en fait une forme de cica­trice de perte de che­veux

C’est une autre façon de caté­go­ri­ser la perte de che­veux entre les cica­trices et sur les cica­trices ce qui signi­fie que les fol­li­cules pileux eux-mêmes sont mar­qués vers le bas

Et s’ils sont mar­qués par l’information que vous n’allez pas faire pous­ser plus de che­veux à tra­vers ce fol­li­cule que l’ouverture

Donc, vous vou­lez vrai­ment trai­ter que les pre­mières formes rares d’alopécie peut être vu dans les nations ont le lupus et donc la même chose que vous vou­lez empê­cher que de cica­trices

Donc, en termes de cica­trices inflam­ma­toires alo­pé­cie est moyen

Avoir cette caté­go­rie alors nous avons les caté­go­ries les plus cou­rantes

Donc, la majo­ri­té des femmes qui viennent me voir ont la perte de che­veux modèle fémi­nin autre­ment connu sous le nom d’alopécie géné­tique andro

Et tout comme nous savons tous qu’il ya la perte de che­veux modèle mas­cu­lin

Nous savons que depuis long­temps la perte de che­veux modèle fémi­nin existe et il est juste repré­sen­té sous recon­nu pas par­lé autant

Mais je vois aus­si beau­coup de femmes qu’ils n’ont pas néces­sai­re­ment Vous savez le modèle chauve, mais ils ont juste vrai­ment mince ici où vous pour­riez voir leur cuir che­ve­lu

Oui, comme ce qui est que de c’est une forme dif­fuse de perte de che­veux et c’est essen­tiel­le­ment les hommes et les femmes

Ils ont dif­fé­rentes façons de cal­vi­tie de modèle dif­fé­rent

Donc, ce modèle que vous décri­vez avec la perte de che­veux dif­fuse et une sorte de la par­tie devient plus large dans le cuir che­ve­lu cen­tral

Dans un peu de la réces­sion tem­po­relle

C’est géné­ra­le­ment la façon dont les femmes ont leur modèle de cal­vi­tie et leur modèle de perte de che­veux par rap­port aux hommes juste reve­nir au tou­cher sur elle

une autre forme de perte de che­veux qui est très com­mun dans les deux sexes

Mais je Seymour et les Haïtiens femelles est quelque chose appe­lé intel­li­gent de la grippe Veum et c’est alors que vous avez l’excrétion rapide des che­veux

Donc, beau­coup de fois vous le voyez ou vous enten­dez par­ler après la gros­sesse

Quelques mois plus tard, vous pour­riez avoir une perte rapide de quelques excré­tions de che­veux et il est très alar­mant dans la douche et des touffes de che­veux qui sortent, vous voyez dans le plomb dans la brosse à che­veux ou sur le lit

Et il peut arri­ver après n’importe quel type de cho­qué au corps

Donc, tout type de gros­sesse stress est très stres­sant ou une chi­rur­gie ou un grand stress pas vous savez stress quo­ti­dien et les nui­sances, mais quelque chose comme la mort dans la perte de la famille divorce perte de poids rapide tout type de régimes res­tric­tifs qui peuvent conduire à la grippe intel­li­gente

Veum Veum

Vous devez éga­le­ment vous assu­rer quand vous voyez quelqu’un avec leur perte qu’ils n’ont pas des condi­tions médi­cales sous-jacentes

C’est une mala­die thy­roï­dienne une mala­die très cou­rante, sur­tout chez les femmes

Environ 10% des femmes déve­lop­pe­ront une cer­taine forme d’anomalie thy­roï­dienne et qui pour­rait conduire à des chan­ge­ments de che­veux et puis juste des­cendre la liste des choses

Vous vou­lez exclure tous les nou­veaux médi­ca­ments pour exclure toutes les carences nutri­tion­nelles qui sont vrai­ment rares dans ce pays Dieu mer­ci, mais il ya des moments où les gens sont défi­cients en fer ou ont des carences et d’autres choses, mais ce n’est pas aus­si com­mun, mais n’est pas des hor­mones comme les gens disent tou­jours Vérifier vos hor­mones sont vos hor­mones ok exac­te­ment

Donc, que les liens de retour dans So what is andro Genetic aope­cia Andro se réfère à des hor­mones essen­tiel­le­ment prin­ci­pa­le­ment la tes­to­sté­rone spé­ci­fi­que­ment et Andrew Génétique signi­fie juste que

C’est la chance du tirage au sort le rou­leau les dés com­ment nous sommes nés

Ainsi que les femmes mûrissent, ils ont moins d’œstrogènes et les niveaux de tes­to­sté­rone n’augmentent pas, mais ils jouent plus d’un rôle

Donc, la tes­to­sté­rone est ce qui est res­pon­sable dans les sous-pro­duits de la tes­to­sté­rone sont ce qu’un res­pon­sable de cau­ser la minia­tu­ri­sa­tion des che­veux et la crois­sance des che­veux dimi­nué et et l’amincissement que nous voyons chez les hommes et les femmes

Et donc avec les hommes, nous avons dimi­nué la tes­to­sté­rone

Comme nous les femmes matures vous avez dimi­nué l’œstrogène et plus d’un effet de la tes­to­sté­rone

Ce n’est pas néces­sai­re­ment mawr à la salle de sauce qui est l’effet plus rela­tif de la tes­to­sté­rone

Et donc vous n’avez pas vrai­ment besoin d’avoir hyper tes­to­sté­rone

Donc, beau­coup de fois avez-vous véri­fié les labo­ra­toires

Tous les labo­ra­toires semblent bien, mais les effets de la tes­to­sté­rone autour du fol­li­cule pileux sont plus sen­sibles à un âge plus avan­cé

En outre, la géné­tique et nous ne savons pas la com­bi­nai­son exacte des choses qui conduisent la cal­vi­tie

Mais nous savons qu’il ya des récep­teurs et que les molé­cules et cer­taines per­sonnes sont plus sen­sibles aux effets de la tes­to­sté­rone

Et j’en par­ler parce que par­fois nous voyons la perte de che­veux modèle fémi­nin

Malheureusement, j’ai des patients qui viennent dans la ving­taine sa tren­taine et vous pou­vez avoir pré­ma­tu­ré à la fois la perte de che­veux modèle mas­cu­lin et fémi­nin

Et ce n’est donc pas seule­ment quelque chose qui se pro­duit plus tard dans la vie, mais envi­ron 50% des femmes après l’âge de 50 ans

Avez-vous quelques signes notables de la perte de che­veux modèle fémi­nin Ok alors ce qui pour­rait ces femmes dio comme Qui pour­rait s’attendre à obte­nir un avan­tage et qui ne devrait vrai­ment pas la peine et nous vou­lons tou­jours avoir une réponse et géné­ra­le­ment il n’y a pas une bonne réponse

C’est mal­heu­reux parce que les êtres humains aiment le contrôle et aiment être en mesure de blâ­mer les choses si sou­vent vous ne pou­vez pas pré­dire

Et donc cer­taines per­sonnes viennent et disent que vous savez que ma mère et mon père ont la tête pleine de che­veux et j’ai ce puits, il ne fonc­tionne pas tou­jours comme ça, mais il n’est pas rare que nous allons venir et dire que j’ai un couple de four­mis ou ma mère et les che­veux très minces et ils sont dans leur années quatre-vingt et je ne veux pas finir comme ça et c’est une des choses qui va les ame­ner pour ini­tier le trai­te­ment

Donc, l’une des choses en termes d’essayer de créer un plan de trai­te­ment est l’éducation affir­mant que ce qu’ils ont est nor­mal

Il ya beau­coup de femmes viennent et ils pensent qu’ils sont les seuls à souf­frir de cette

Et c’est aus­si une période stres­sante parce qu’elle indique en quelque sorte que nous deviens un peu plus matures

Continuez à uti­li­ser ce mot mature exacte tête sur le puits plus âgé parce que vous savez ce que per­sonne ne parle de la perte de che­veux des femmes

C’est la perte de che­veux des hommes

Sur une note per­son­nelle quand j’ai remar­qué que les choses chan­geaient pour mes che­veux, vous savez que je ne le com­pre­nais pas, vous savez que je ne connais­sais per­sonne d’autre qui avait ce pro­blème

Et il s’avère que deux choses m’arrivaient per­son­nel­le­ment

L’un est mes che­veux sont 100% blancs

Personne là-bas qui sait à quoi je res­semble

Je ne peux même pas ima­gi­ner à quoi je res­sem­ble­rais avec les che­veux blancs

J’ai été colo­rier mes che­veux depuis que j’ai 25 appa­rem­ment le fol­li­cule pileux est plus mince Quand il est gris cor­rect Il peut sem­bler plus mince

Ouais donc je vous ai moins de den­si­té dans mes che­veux

Mais alors j’ai aus­si été de consta­ter que je vous fai­sais connaître cer­tains espaces dans mes che­veux sans les che­veux pousse

Donc tu sais que j’ai flip­pé

Je suis dans l’œil du public, vous savez que je suis quelqu’un qui en fait ma beau­té est tou­jours comme tout sur mes che­veux, vous connais­sez ma peau et mes che­veux

Et c’était un peu effrayant

Alors je suis allé te voir.

Et tu sais que tu m’as auto­ma­ti­que­ment don­né ce trai­te­ment Prp

Toi et moi devons dis-le tra­vaillés.

C’était un peu dou­lou­reux

Peu cher, mais ça vaut le coup

Mais pour­riez-vous dire à tout le monde ce qu’il est cer­tai­ne­ment So Prp est l’un des pro­grès les plus récents et les plus récents dans la méde­cine et en par­ti­cu­lier la perte de che­veux

Donc, le cap­teur PFP pla­quettes plas­ma riche

Donc les pla­quettes sont ces sacs sont sor­tis même les cel­lules

Mais ces sacs qui flottent dans notre cir­cu­la­tion san­guine

Et quand nous nous bles­sons à l’interne ou à l’extérieur les pla­quettes qu’elles se brisent et libèrent tous ces fac­teurs de crois­sance et molé­cules régé­né­ra­trices

Et ces choses aident à pro­mou­voir la gué­ri­son des tis­sus

Et donc à l’origine Prp a été uti­li­sé dans les ath­lètes

Et avant d’aller à la chi­rur­gie un ortho­pé­diste inté­res­sant a com­men­cé à jouer autour de la prp et l’injection dans ces arti­cu­la­tions bles­sées et ils ont consta­té qu’il était en mesure de repous­ser les patients ont besoin d’une chi­rur­gie

Donc, dans le labo­ra­toire et ailleurs les gens com­mencent à dire Eh bien ce qui est plaint d’autre Et nous avons com­men­cé à l’utiliser pour un col­lège et le rajeu­nis­se­ment sur le visage, puis cer­tains pion­niers pré­coces com­mencent à l’utiliser dans la pra­tique

Et puis il ya quatre ans, j’ai dit Hey vous savez cela

C’est inté­res­sant

Je ne sais pas trop pour­quoi exac­te­ment fonc­tion­ne­rait, mais c’est la science est à la recherche de bonnes

Et j’ai dit que je devais com­men­cer à l’essayer

Alors j’ai com­men­cé à l’essayer sur cer­tains patients et voi­là que j’ai vu les résul­tats

Maintenant, ce que les résul­tats signi­fient et cela fait par­tie de la com­pré­hen­sion est tou­jours dire aux patients que peu importe ce que vous faites si c’est prp ou d’autres trai­te­ments lorsque vous avez la perte de che­veux, vous ne pou­vez pen­ser à la crois­sance des che­veux

Comment puis-je obte­nir plus de crois­sance Et ce que vous oubliez, c’est que com­ment pou­vez-vous arrê­ter la perte Comment pou­vez-vous mini­mi­ser la perte Comment pou­vez-vous mini­mi­ser la forme phy­sique et l’excrétion Donc c’est le suc­cès

Si vous pou­vez le faire, c’est une chose plus dif­fi­cile à voir

Mais envi­ron 50% des patients obtien­dront une aug­men­ta­tion de l’épaisseur et de la den­si­té des che­veux et une cer­taine repousse avec Prp 50% 55 Dans ce que j’ai vu main­te­nant qui est juste dans mon uti­li­sa­tion de celui-ci et ce que j’ai vu par­mi mes patients il ya mal­heu­reu­se­ment actuel­le­ment il n’y a pas d’études ran­do­mi­sées contrô­lées par cas défi­ni­tif

Ils arrivent, mais il n’est pas encore tout à fait

Mais j’ai com­men­cé à le faire et je suis pas­sé de dire d’accord ça semble que ça pour­rait mar­cher aus­si

Oui, c’est ce qui fonc­tionne et je peux main­te­nant offrir ce consciem­ment que je sais que c’est quelque chose que je peux pro­mou­voir aux patients et leur don­ner une option

Avant Prp, j’avais l’habitude de dire OK Nous avons Rogaine et nous pour­rions poten­tiel­le­ment faire des médi­ca­ments oraux et il ya une greffe de che­veux et il n’y avait rien entre les deux

Des gens comme moi ne veulent pas obte­nir 15.000 greffe de che­veux et il est géné­ra­le­ment sûr

Mais il y a des choses enva­his­santes impli­quant des gens que vous connais­sez

Ça marche

C’est génial, mais sa fin de route

Et pen­sez-vous que Rogaine tra­vaille Rogaine est d’intérêt pour ralen­tir le pro­ces­sus vers le bas

Je ne pense pas qu’il cite des œuvres unquote et la repousse et je ne pense pas qu’il a été un grand effet wow

Mais c’est quelque chose qui ne pro­fite en termes de ralen­tis­se­ment de la pro­gres­sion

Les résul­tats du PRP sont plus béné­fiques lorsque vous uti­li­sez seul la Rogaine Rogaine

J’essaie d’amener les gens à obte­nir Démarrer que, mais par lui-même, je ne suis pas super impres­sion­né

Certaines per­sonnes viennent et disent que je ne veux pas faire Rogaine parce que c’est une dou­leur pour Dio et vous savez que c’est après que je vois que c’est salis­sant, mais vous savez Prp c’est natu­rel sur les gens comme ça

Ce sont tes pla­quettes.

Il n’y a pas d’effets secon­daires à court de cer­tains de l’inconfort que vous pou­vez attes­ter à Uh vous savez que j’aime à dire en termes de la dou­leur de par­ler de cela

C’est comme la salle de gym

Tu sais que tu ne vas pas res­ter en bonne forme.

Vous dépen­sez quelques efforts

Si 10 est la pire pein­ture de votre vie et on est un rien

Je parle pro­ba­ble­ment aux patients de 2 à 3 sur 10

Je lui don­ne­rais un six

Moi

Non, ça fait mal

Ça fait mal

Mais ce n’est pas que

Je veux dire, regar­dez, je l’ai fait parce que j’ai fait le pre­mier Siri qui était ce que cinq fois la façon dont je le fais

Je fais un trai­te­ment par mois pen­dant quatre mois

C’est ce que j’appelle la phase de char­ge­ment

Nous essayons de sau­ter démar­rer les fol­li­cules pileux et puis je recom­mande une phase d’entretien géné­ra­le­ment tous les quatre mois

Parfois, les gens peuvent pous­ser à six mois et c’est donc comme 23 fois par an pour l’entretien

Et ce qui est nor­ma­le­ment les coûts, je sais qu’il varie où vous vivez

Il varie et si vous êtes dans le New Jersey pas New York

Alors oui, ce n’est pas aus­si mau­vais que l’exécutif de New York à New York, vous savez les choses de l’air

Tout est plus cher ici

Je fac­ture 700 $ essen­tiel­le­ment, je suis un vrai croyant que ce sont les pla­quettes qui font le levage lourd et d’avoir les résul­tats

Il y a beau­coup de choses là-bas

Les gens disent Prp avec des cel­lules souches Cellules souches cel­lules souches n’ont pas tout à fait fait de re une vie là-bas dans le labo­ra­toire et il ya un grand poten­tiel d’entre eux

Mais il n’y a pas de cel­lules souches vrai­ment vraies là-bas

Personnellement, je ne crois pas que ces choses aident pas plus que juste sorte d’être en mesure de char­ger plus

C’est mon opi­nion

Je dona aus­si hors prix n’importe qui je sais qu’il est cher, mais je me sens comme c’est un bon prix pour beau­coup de gens d’être en mesure de l’obtenir

Et il y a tel­le­ment de gens qui en souffrent

Je suis cer­tai­ne­ment un croyant, mais vous ne croyez pas en la bio­tine ou tout cela

Dio

Les études n’ont jamais joué l’ensemble par elle dans l’histoire pour ain­si dire vient de retour dans la jour­née

Tout ce que vous vou­lez décrire que 18 cen­taines 19 cen­taines quand nous n’avions pas aus­si riche d’un régime si vous aviez un par sa carence et il a été diag­nos­ti­qué de sorte que vous auriez beau­coup de perte de che­veux et puis vous auriez par son dans les ali­ments riches et les choses et vous allez che­veux en arrière

Et donc alors que c’est incroyable c’est une magie que vous êtes Si quelqu’un était intel­li­gent et a dit bien tout le monde a la perte de che­veux et ils veulent tous prendre par son Vous savez qu’ils veulent quelque chose à dio Donc, c’est là que les mor­sures et le mar­ché est venu

Je me fais une bou­chée et gomme et tu sais que je la mange tous les jours

J’ai encore des che­veux et les gens me disent qu’ils ont remar­qué leurs che­veux comme venir dans

Tu sais que je ne pou­vais qu’espérer que c’est vrai

Je ne dirai jamais à quelqu’un que vous savez de ne pas le prendre dans le sens où il n’est pas nocif

C’est plus juste que je ne peux pas le recom­man­der parce qu’il n’a pas été prou­vé que c’est le cas d’une manière scien­ti­fique

Comme la plu­part des sup­plé­ments comme la plu­part des sup­plé­ments exacts la plu­part des sup­plé­ments Get Pete out

Il ya en fait une étude récente mon­trant que trop de mor­sures et peut effec­ti­ve­ment affec­ter cer­tains tests de labo­ra­toire

Donc, si vous pre­nez des doses éle­vées de vita­mine et que vous allez cher­cher cer­tains ana­lyses san­guines de rou­tine de votre méde­cin de soins pri­maires ces tests pour­raient être modi­fiés si vous pre­nez trop de biais dans si bien nous disons aux gens que de gommes

Et je sais qu’il y a des gens qui sont exac­te­ment indi­gènes aus­si donc je ne vais pas vous dire

Ne pre­nez pas vos gommes si vous vou­lez

Vous pou­vez savoir

Et peut-être qu’il ne fonc­tionne pour cer­tains et peut-être ne fonc­tionne pas pour d’autres

Mais beau­coup de fois les gens que nous vou­lons quelque chose à dio

Par exemple, une ana­lo­gie est quand je fais la chi­rur­gie du can­cer de la peau les gens reviennent et disent Hey je veux que je veux quelque chose à mettre sur ma cica­trice et il ya cer­taines choses que vous pou­vez recom­man­der géné­ra­le­ment feuilles de sili­cone et des choses que la nature

Mais beau­coup de fois votre corps est assez éton­nant dans sa gué­ri­son et les gens reviennent et disent que j’utilise ce pro­duit et a obte­nu et vous savez que ma cica­trice a dis­pa­ru

C’est plus votre écar­late loin parce que c’était bien cos­tume che­mise et votre corps vient de faire ce qu’il était cen­sé dio

Je ne sais pas

Je suis peut-être en désac­cord avec le séna­teur

Je ne suis qu’un méde­cin hono­raire, mais vous savez si vous met­tez de la vita­mine E sur quelque chose ou une sorte d’onguent que vous avez rai­son, vous avez rai­son

Ce n’est pas de la vita­mine E et c’est un autre mythe que je vais épe­ler main­te­nant

La vita­mine E peut en fait cau­ser une der­ma­tite de contact

La vita­mine E garde la plaie humide et nous avons donc consta­té que ce n’est pas la vita­mine e en soi

Vous pou­vez uti­li­ser la vas­se­line qui peut gar­der la zone humide si humide bles­sures des cica­trices humides et des choses que la peau hydra­tée de la nature se sent mieux

Et c’est une sorte de concept de bâches en sili­cone quand elle et crée une sorte de micro envi­ron­ne­ment où il est plus humide et les choses de cette nature passe façon appris beau­coup sur les che­veux

Maintenant, allons à la peau ok parce que vous trai­tez la peau des gens

Quelle est la plus grande plainte quand les gens viennent dans Donc, à cette époque de l’année, vous voyez beau­coup de peau sèche

Une fois que les gars, nous mûris­sons notre peau

Je com­mence à le voir à nos jambes et notre peau ailleurs devient très sec et très Scalea

Et nous n’aimons pas ça

Et par­fois pas seule­ment essayer Scalea

Quelqu’un devient déman­geai­sons et obte­nir ces petits patchs de l’excellente forme

C’est des choses sai­son­nières

Vous voyez que assez sou­vent

Bien sûr, l’acné est l’un des meilleurs diag­nos­tics que nous voyons tou­jours et nous voyons beau­coup de tours de cette année et ce qui est l’acné adulte cau­sée par l’acné adulte en par­ti­cu­lier femelle des besoins de manque qui est géné­ra­le­ment qui obtient l’acné adulte est entraî­née hor­mo­na­le­ment

J’ai vu une femme d’aujourd’hui qui avait le teint clair tout au long de son ado­les­cence et le début de la ving­taine et main­te­nant elle éclate

Et l’acné fémi­nine adulte a géné­ra­le­ment cette image carac­té­ris­tique n’a pas tou­jours, mais géné­ra­le­ment genre de petites bosses cys­tiques sous la peau

Là, ils sont sou­vent dif­fi­ciles à se débar­ras­ser de vous dans la ligne de la mâchoire autour de la bouche

Et ce qui montre, c’est que ce même médi­ca­ment que j’ai men­tion­né avant spi­ro­no­lac­tone qui est uti­li­sé à cer­tains moments pour la perte de che­veux

Il a un grand effet signi­fi­ca­tif sur l’acné fémi­nine adulte donc je recom­mande habi­tuel­le­ment que sur un anti­bio­tique se com­bine avec un réti­noïde si si réti­noïdes des agents de pre­mière ligne en agis­sant sous n’importe quelle forme d’acné

Qu’est-ce qu’il fait, c’est qu’il aide à bri­ser toutes les cel­lules mortes de la peau qui sont dans le fol­li­cule et c’est le pro­ces­sus de cause de l’acné

Nous avons les cel­lules mortes de la peau der­rière qui obte­nir une sau­ve­garde de l’huile dans l’huile et obte­nir la crois­sance des bac­té­ries, puis un pro­ces­sus inflam­ma­toire

L’acné est là un com­po­sant de bac­té­ries, mais l’acné est en fait un pro­ces­sus inflam­ma­toire et les réti­noïdes

Ils ont frap­pé tous les niveaux d’acné

Ils ouvrent les pores qu’ils dimi­nuent la taille du pétrole et les pro­duc­tions pétro­lières

Vous remar­quez gras de sorte que vous pou­vez avoir autant de crois­sance bac­té­rienne et ils ont aus­si des effets sur les bac­té­ries

Ainsi, les réti­noïdes de l’agent de pre­mière ligne pour n’importe quel pour des réti­noïdes d’acné aus­si ralen­tir la dégra­da­tion du col­la­gène

Donc, il ya une enzyme qui décom­pose natu­rel­le­ment le col­lège et nous avons

Et sur le plan molé­cu­laire, les réti­noïdes aident à mini­mi­ser l’effet de cette enzyme

Donc, il garde notre col­lège dans plus plom­bé et plus autour

Et les réti­noïdes peuvent aider avec les ridules et les taches sombres et juste le teint glo­bal

Et Rosie brille

Comment pou­vons-nous gar­der le col­la­gène ou pou­vez-vous coudre les patients viennent et ils disent que vous savez que j’étais à X y et Z maga­sin et j’ai vu toutes ces choses sur les éta­gères

Que dois-je faire pour ma peau Donc les deux choses que je recom­mande tou­jours deux choses que j’aimerais avoir tous les patients sur et ma femme sur ma mère sur elle et moi-même

Donc, la crème solaire

Chaque fois que vous allez être à l’extérieur pen­dant une période impor­tante, vous vous sou­ve­nez non seule­ment pen­dant l’été

Si vous savez que c’est Avril et vous allez à l’extérieur pen­dant 45 minutes ici et là Tout ce soleil s’additionne

Quand nous sommes dans nos années soixante et soixante-dix et quatre-vingts, nous voyons ces effets par­fois plus tôt

Bien sûr, si vous allez skier, vous savez que vous devez consi­dé­rer les jantes des années qui sait que ces zones se brûlent assez faci­le­ment

Haut de la tête jusqu’à votre tête

Ainsi, la crème solaire pour toute fibrose kys­tique qui reçoit une expo­si­tion au soleil peut avoir

Et puis la nuit, je recom­mande une cer­taine forme d’un réti­noïde parce que les réti­noïdes sont vrai­ment tout sim­ple­ment idéal pour le renou­vel­le­ment de cel­lules de rajeu­nis­se­ment

Et nous avons par­lé de la dimi­nu­tion de l’université et la ven­ti­la­tion dans les lignes fines et les taches sombres

Et est-ce qu’une ordon­nance ou une ordon­nance, je pense que les pro­duits de force de pres­crip­tion fonc­tionnent mieux sont des pro­duits de réti­nol qui sont sur le mar­ché et ils fonc­tionnent assez bien

Mais si vous allez faire quelque chose que je vou­drais aller pour le pro­duit réel qui fonc­tionne tech­ni­que­ment mieux

Mais cer­taines per­sonnes n’ont pas le temps d’aller voir le méde­cin et obte­nir une ordon­nance, donc si vous faites quelque chose d’un pro­duit à base de réti­nol est un avan­tage et vous devez vous assu­rer que vous n’êtes pas plus de l’utiliser

C’est une de ces choses où moins est plus

Utilisez-le juste pour obte­nir les avan­tages que vous met­tez sur vos yeux ou non afin que vous puis­siez être mis très très très avec par­ci­mo­nie

Il n’est pas recom­man­dé de faire autant d’interviews de sa grande force

Je vou­drais

Quand j’utilise des réti­noïdes, je hydrate d’abord, puis je prends une quan­ti­té de taille de mor­ceau et de pro­pa­ga­tion à mon visage entier sous mes yeux

Je pour­rais le faire comme une ou deux fois par semaine de très petites quan­ti­tés

Parfois, quand je vois ma mère, elle est à l’échelle dans

Qu’est-ce qu’on appelle le labo nasale tombe du nez Teoh aux lèvres et elle est comme si j’utilisais cette crème, mais pour­quoi suis-je obte­nir ce et je suis comme Oh vous venez de le mettre comme dans ce domaine parce que c’est là que vous avez beau­coup de perte de volume et d’essayer de sti­mu­ler l’information com­mune, dit-elle

Ouais ce n’est pas comme ça que vous vou­lez le faire

Et qu’en est-il Rose Atia ont beau­coup de gens qui disent Que dois-je faire sur les actions de l’organisation Rose Asie est une sorte d’autorisation de condi­tion frus­trante d’un cou­sin de l’acné

Certaines per­sonnes pour les réa­li­sa­tions

Acné Rose Aeysha

C’est une com­bi­nai­son d’inflammation où vous obte­nez les bosses rouges et une condi­tion vas­cu­laire où les vais­seaux san­guins des gens est juste plus sen­sible

Nous connais­sons les ali­ments épi­cés et les vins rouges et les agrumes

Des choses comme ça

Vous savez que les choses de cette façon pro­fi­ter peut cau­ser des vais­seaux san­guins à ouvrir

Et donc nous obte­nons une com­bi­nai­son de rin­çage et de pré­pa­ra­tion ain­si que des bosses

Certaines per­sonnes ont ces deux com­po­sants

Certaines per­sonnes ont juste le rouge

Certaines per­sonnes ont juste les bosses

Donc, il ya beau­coup de choses que vous pour­riez faire

Médicaments topiques cer­tains des mêmes que vous uti­li­se­riez pour l’acné

Et puis nous uti­li­sons aus­si des inflam­ma­toires anti là-bas

Certains médi­ca­ments au tra­vail comme les sté­roïdes, mais sont plus sûrs que les sté­roïdes

C’est un avan­tage

Et puis cer­taines per­sonnes viennent pour juste la pré­pa­ra­tion

Et il ya quelques molé­cules ou spé­ci­fi­que­ment des­ti­né à répri­mer les vais­seaux san­guins

Topically aider à se débar­ras­ser de la pré­pa­ra­tion tem­po­rai­re­ment et par­fois nous uti­li­sons des lasers

Lasers effec­ti­ve­ment tra­vailler le meilleur de la pré­pa­ra­tion de la rose

Un navire comme ce que Lasers

Il ya un vaste vos lasers et lasers de tra­vail basé sur la lon­gueur d’onde et ce qu’ils ciblent il ya des lasers ont un 5 85 et 5 95 lon­gueur d’onde

Il y a une dame en par­ti­cu­lier.

J’aime les lasers à fais­ceau V

Un autre appe­lé XlV qui a vrai­ment aidé à cibler ces vais­seaux san­guins et fait essen­tiel­le­ment beau­coup d’entre nous s’en aller vous rend moins rouge

Je pense que les lasers sont des endroits incroyables sont incroyables et les gens viennent

Ils disent que je veux du laser

Il ya tel­le­ment d’utilisations dif­fé­rentes d’entre eux

Il n’y a pas qu’un laser

Combien de vos pra­tiques Lasers je dirais envi­ron 25 à 30%

Ma pra­tique est cos­mé­tique

Et à l’intérieur de cela, je fais Fairmont A

Lasers cer­taines per­sonnes

C’est toute leur affaire

Exactement

Certaines per­sonnes

Et nous devons une dette de gra­ti­tude à ceux parce que beau­coup de font sou­vent les essais pour prou­ver l’efficacité de ses lasers

Huh Eh bien nous allons par­ler des rides ou j’aime les appe­ler des lignes

Donc, il ya comme des lignes de carac­tère à droite Alors que pour­riez-vous faire sur les lignes dans le visage So So lignes dans le visage dépend où dans le visage et donc nous par­lons le plus sou­vent le nous les appe­lons les Levins ces lignes entre les sour­cils

Cette région s’appelle le monde

L A

Et il ya trois muscles là que lorsque nous uti­li­sons que sur des années et des années et des décen­nies, ils com­mencent à faire de ce muscle

Ils créent des plis dans la peau

Donc, les lignes dans le monde une région entre les sour­cils et les quatre titres ce que nous appe­lons les pieds de l’oie autour des yeux Botox est le meilleur médi­ca­ment pour cela et j’aime le Botox

Je déteste le Botox

On va arri­ver.

Qu’en est-il Nous allons avoir un débat numé­ro un

C’est un empoi­son­ne­ment au botu­lisme

Donc tu te le mets dans le visage, il faut aller quelque part.

Il doit finir dans le cer­veau

Il faut le faire n’aime pas juste aller dans les airs

La pers­pec­tive inté­res­sante et c’est ce que les gens font

Il est créé à par­tir de toxine botu­lique et fon­da­men­ta­le­ment il est tel­le­ment dilué

Eso dilué

Il n’a pas d’effets indé­si­rables

Comme man­ger un sac de micro dozing héroïne

ouais bien ce que nous fai­sons cela pour la dou­leur sur et vous savez Dieu nous en pré­serve quand quelqu’un a le can­cer ont été en uti­li­sant des sub­stances toxiques pour essayer d’éradiquer que ne pas com­pa­rer évi­dem­ment le can­cer et les cos­mé­tiques

Mais c’est essen­tiel­le­ment nous uti­li­sons une telle micro-dose

Vous regar­dez ça.

Il est sûr

Donc, ce n’est pas comme si vous man­gez une vieille boîte d’êtres que vous avez trou­vé et vous man­gez obte­nir une dose entière de fond qui vous tue­ra

D’accord

Donc je l’ai fait quelques fois et quand il est sor­ti, j’ai dû être dans ma qua­ran­taine et nous ne savions pas Vous savez si c’était bon si c’était mau­vais, il vient de sor­tir

J’ai eu deux des pires effets secon­daires jamais tra­vail ronde

J’ai eu un front drop ones et mon mari pen­sait que j’avais un acci­dent vas­cu­laire céré­bral

Et je ne lui ai jamais admis

C’était le Botox

Et l’autre fois que j’ai eu un vous savez un sour­cil qui comme tiré sur le frère spot

Et je suis allé aimer les meilleurs termes de New York

Même aller à elle juste et je suis comme notre Dieu me dit quelque chose et je viens de s’arrêter

C’est une chose

Ok, j’ai eu de mau­vais

J’ai aus­si vu tant de femmes

J’ai vu vrai­ment bon Botox OK, mais j’ai vu tant de femmes qui ont ce front intense brillant

Oui et le reste de leur visage et le corps est ridé et il n’a pas

Il ne cor­res­pond pas

Il a l’air si quand vous arri­vez à un cer­tain âge comme il ne fonc­tionne pas

Donc, je suis d’accord avec vous

Adressons-nous aux effets secon­daires afin que tout puisse avoir des effets secon­daires poten­tiels

Fondamentalement, com­ment la toxine botu­lique fonc­tionne ou Botox est-il

Fondamentalement, il pro­voque les muscles et faire l’expression faciale

Il mini­mise leurs mou­ve­ments

Vous savez que cer­taines per­sonnes para­lysent appa­rem­ment

Il l’arrête

Il ne fait pas une para­ly­sie com­plète à moins que vous employiez un grand jusqu’à ce qu’il quitte votre corps

Ensuite, vous com­men­cez à bou­ger et c’est une pro­téine

C’est essen­tiel­le­ment une pro­téine qui est prise par le récep­teur et que la pro­téine se décom­pose au fil du temps au cours des deux pro­chains mois afin qu’il ne reste pas dans votre corps

Il ne ront pas votre cer­veau

Il ne fait rien qui a cer­tai­ne­ment été prou­vé

Cela devrait apai­ser vos pré­oc­cu­pa­tions

Il ne fonc­tionne pas comme ça

Vous avez du Botox tous les 4 à 6 mois

Quelque chose

Faites-le encore plus fré­quem­ment pen­dant des décen­nies et vous n’avez pas d’effets secon­daires à long terme

Mais même dans le meilleur des mains, vous pou­vez obte­nir une goutte de front

Fondamentalement, il ya un muscle autour de la J’ai appe­lé vous savez que les grands Larrys occupent et si vous le met­tez pour fer­mer le front, vous obtien­drez cette goutte de front

Mais par­fois, il y a même la dif­fu­sion, même entre les meilleures mains

Les gens savent que leur ana­to­mie, vous pou­vez l’injecter et vous pou­vez obte­nir le texte du bateau

Aller dans un endroit vous donne une place ou vous don­ner une goutte

Mais je dis tou­jours aux patients que vous savez que cela n’arrive pas sou­vent, mais c’est un risque

Et main­te­nant, ils mettent

Botox sous le men­ton pour les cous

Donc, il ya il ya quelque chose appe­lé Splittism un groupe que vous sorte de voir quand les gens quand ils ont décro­ché là-bas

Si vous pou­viez voir ces bandes sur­tout si quelqu’un est très mince et qui peut libé­rer ces bandes mus­cu­laires il ya un muscle vers le bas dans le visage infé­rieur

Mettez un petit bateau tex­tos même peu vers le haut tour du sou­rire

Je suis un grand fan de Botox, mais si vous pou­viez faire le vieillis­se­ment gra­cieu­se­ment est par­fait et je suis le défen­seur pour cela et je sou­haite que je pour­rais être plus comme ça

Quand vous faites ces choses, vous devez les faire de façon conser­va­trice

Je l’appelle le look Newscaster et c’est un coup d’oeil

Vous voyez ces gens à la télé et là gelé comme s’ils étaient com­plète ment gelés.

Et per­son­nel­le­ment, je n’aime pas ça

Regarde, je déteste ce regard et on dirait qu’ils ont fini

Ils n’ont pas l” air natu­rels

Il n’y a pas d’expression

Et com­bien d’actrices voyez-vous dans votre comme qui je ne peux même pas dire si c’est qui c’est

Et cela arrive

Et cela arrive par­fois

L’âge per­du de la vie

Je me sens pour les gens qui est c’est leur car­rière et leur là si enve­lop­pé dans ce qu’ils res­semblent

Aiken empa­thie avec cela Parce que vous savez juste avec ma perte de che­veux sub­ven­tion, je peux ima­gi­ner comme Anak ter quelqu’un qui est dans l’œil du public et vous l’avez dans votre sorte de regard à un moment don­né et puis tout d’un coup vous êtes vous chan­gez et vous n’avez pas

Vous essayez de cap­tu­rer cela et par­fois vous sur sau­ter

Et quand vous avez déjà sau­ter si c’est vous savez e uh over­done je tra­vaille trop de rem­plis­sage et d’implants chics

Tout aurait pu bien faire et de nom­breux col­lègues à faire éton­nam­ment bien

Mais cer­taines per­sonnes pensent que vous savez aller grand ou ren­trer à la mai­son

Et je pense qu’il ya comme ça sur le laser regar­dant au-des­sus de Botox sur­filtre sur le look laser et tout comme vous dites que c’est comme les gens qu’ils pour­raient regar­der cita­tion bon, mais il ne semble presque pas natu­rel

Mais j’y pense comme quand je suis le wee­ding mon jar­din

Ok, tu rends ça meilleur.

Mais comme où vous arrê­tez Où est-il obses­sion Quand suis-je fait C’est vrai et c’est la même chose sur votre visage

C’est comme si tu savais que je vais faire ça.

Je vais faire un peu de tout cela tout d’un coup

C’est comme si tout ça ne mar­chait pas.

Permettez-moi de le faire aus­si

Et puis tout d’un coup qu’est-ce que vous faites votre dans vos 60 soixante-dix il y avait un haut degré d’invasions du syn­drome dys­mor­phique du corps plus de syn­drome et les gens essaient de chas­ser chaque

Voyez-vous ce pli à voir est cette ride et c’est une chose sérieuse et je vais dire aux gens que vous n’avez vrai­ment pas besoin de ce

En fait, je pense que vous ne devriez pas pous­ser des choses que les gens n’ont pas besoin et mettre les freins sur elle quand ils en ont besoin

Ouais, mais je pense aus­si qu’il ya un cer­tain moment dans votre vie où vous avez juste à dire OK ok

Je ne suis plus ça.

C’est ce que je suis main­te­nant dans l’homme de l’hospice

Oui

Non non non non

Et tu sais que je veux dire regar­dez je pré­vois d’être vous connais­sez une grand-mère un jour

Tu sais que je ne veux pas en avoir l’air, mais c’est OK.

Tu es superbe per­son­nel­le­ment.

Et il ya 2025 ans, ces pro­duits n’étaient pas autour de l’université et a été le pre­mier rem­plis­sage là-bas

Même en fait le sili­cone a été le pre­mier pilier de là

oui Croyez-le ou non, il était en fait rem­plis­seur décent

Mais sauf main­te­nant toutes ces femmes doivent prendre leurs sili­cones parce que cela affecte leur corps

C’est ah dif­fé­rent

oui, je sais, mais je suis un coach de san­té holis­tique parce que je crois vrai­ment que vous devez être un peu pru­dent de ce que vous met­tez constam­ment dans votre biblio­thèque

Complètement

J’accepte

Et lier dans le remor­quage

Les hor­mones et les filles ont des périodes plus tôt

ouais bien vous devez faire atten­tion à ce que nous met­tons en

Ce que nous consom­mons

Ce qui est dans notre envi­ron­ne­ment Note Sans aucun doute

Donc, ces choses n’étaient pas là avant et donc les gens ne l’âge gra­cieu­se­ment fin

Il ya beau­coup à dire pour cela lorsqu’il est uti­li­sé cor­rec­te­ment et avec modé­ra­tion comme tout ce que vous pou­vez faire ce cas tout

Ces pro­duits, qu’il s’agisse de lasers de rem­plis­sage Botox ou d’autres approches peuvent four­nir un cer­tain temps d’avantage per­sonne

Je vais

J’accepterai que

Et je crois que c’est cor­rect de contour

Si vous êtes quelqu’un qui veut contrô­ler votre visage

Je n’aime pas le contour­ne­ment

C’est pas grave.

On a le droit d’avoir des choses dif­fé­rentes.

Et je suis

Je suis

Je suis aus­si très exci­té parce que je pense qu’il va y avoir plus de choses à l’horizon qui aide­ra

Et je sais qu’un jour il y aura un laser qui se débar­ras­se­ra de toi.

Sachez que 11 entre vos deux fronts

Alors je mar­chais des­sus

Je vais

Je vais m’inscrire pour ça

Merci

Et que pen­sez-vous de l’on sait que les trai­te­ments du corps comme pen­sez-vous que vous savez ce que ces choses sont appe­lées qui se débar­rassent des cel­lules adi­peuses Ce crâne entier va Ils tra­vaillent ils tra­vaillent une fois de plus

Ton tra­vail est tou­jours né cess ement encap­su­lé.

Ce tra­vail signi­fie que vous ne pou­vez pas entrer et être obèse et dire cool me sculp­ter et vous allez sor­tir les six co sculp­tures pack vrai­ment spé­ci­fi­que­ment des­ti­né à quelqu’un qui n’est pas rela­ti­ve­ment bonne forme pour leur âge

Mais vous savez que les hor­mones ralen­tissent et ils ont une sorte de poches de graisse

Ils vous savez les poi­gnées d’amour et de rechange des pneus et des cuisses et des choses de cette nature et ils sont comme c’est ennuyeux

Je vais à l’expérience de gym cinq fois Ah Semaine et je ne peux pas m’en débar­ras­ser

Donc, la por­tée cool est utile pour que

Une fois de plus quand vous obte­nez cool Sculpt chan­son vous venez de sai­sir cette poche de graisse et tout s’en va

Vous aurez envi­ron une réduc­tion des rides de 30% à chaque trai­te­ment que vous dio

Il y a donc des avan­tages

30 pour cent

Assez bon

C’est bien

Il est dou­lou­reux bien que juste Il peut être

Allons‑y.

Je crois que vous savez que la dou­leur est ah dou­leur est la dou­leur

Questions mineures

Sculpt cool

Il y en a deux qui sont dif­fé­rents.

La tech­nique de refroi­dis­se­ment est essen­tiel­le­ment basée sur Si vous refroi­dis­sez les cel­lules adi­peuses tels conviennent que vous tuez une cel­lule adi­peuses et une cel­lule adi­peuses sont cruel­le­ment

Ce sont des mon­tants finis, donc une fois par­tis, ils sont par­tis.

Vous savez ce qui se passe quand vous met­tez sur le poids à nou­veau Vous allez vous ajou­ter la graisse à une zone dif­fé­rente bien dans les cel­lules qui per­siste

Il ne va pas se débar­ras­ser de chaque seul, mais il ya donc le refroi­dis­se­ment

Et puis il y a le chauf­fage

Ils tra­vaillent tous les deux en tra­vaillant

Vous devez en quelque sorte ren­con­trer quelqu’un et vrai­ment éva­luer vos objec­tifs et vrai­ment avoir un objec­tif réa­liste

Avoir un plan d’entraînement plan de nutri­tion et puis essen­tiel­le­ment vous pou­vez faire ces autres choses

Est une autre tech­nique là-bas appe­lé M Scope qui pro­voque réel­le­ment des micro contrac­tions et des muscles ton qui est pour un groupe très unique de per­sonnes

Pourquoi est-ce la base Vous devez être en bonne forme une fois de plus si vous avez trop d’annonce oppo­sée trop de graisse cou­vrant vos muscles

Donc, il est des­ti­né à quelqu’un qui est en très bonne forme qui a juste besoin de qui veut se tonique

Personnellement, je pense que c’est quelqu’un qui est pro­ba­ble­ment un modèle ou un acteur

Ok donc main­te­nant j’ai une ronde de vitesse de ques­tions, mais d’accord quelle est la der­nière chose que vous avez man­gé sand­wich au fro­mage Ah

Quel est votre verre de choix, je déteste admettre cela

Ah Diet Pepsi

Oh non

Pepsi

Je par­lais de tequi­la et de vod­ka ou pour­quoi j’allais obte­nir ce Pepsi Diet

Très bien main­te­nant votre coach de san­té com­mence

Ok, je reprends cet épi­sode

Pas de diète Pepsi

J’essaie de venir.

Vraiment essayer de réduire

Ma femme refuse de l’acheter pour fou

Elle sait com­bien je sais

C’est mal­sain

Buvez du café Oui

Vous dio Je suis un grand fan de café

Je crois beau­coup à la caféine

Voir Okay Caféine est très bien, mais il ya du thé vert

Il y a Expresso

Je veux dire, tu sais que je sais que tu es un gars qui aime les pro­duits chi­miques, mais c’est que

Et vous aimez la science

Allez Rino

Je sais

En savoir plus sur le Sinaï

Son déni

Mais ma vod­ka à boire

d’ac­cord

Comment le buvez-vous Martini avec des olives au fro­mage bleu

Mon nom avec gen­til

Quelle est votre rou­tine per­son­nelle de soins de la peau Moins est plus

J’utilise une crème hydra­tante

Crème solaire le matin

Et lequel quoi qu’il y a dans mon tiroir

Habituellement une cer­taine forme d’un échan­tillon que quelqu’un veut que j’essaie

Et puis le soir, je me sou­viens que je suis un gars

À la fin de la jour­née, j’essaie de faire une cer­taine forme de réti­noïde quelques fois par semaine

Peut-être

Que pen­sez-vous de son objet de soins de la peau que la plu­part des femmes n’ont pas, mais ont besoin d’un ancien réti­noïde

Je vais vous dire point de soins de la peau que je déteste

Les femmes ont deux choses

Je ne suis pas un grand fan d’exfoliate

Er va bien est plein

Diriger est en fait assez mau­vais ou de rou­tine

Exfoliant je pense assèche la peau et peut éven­tuel­le­ment cau­ser plus

Ah acné et mawr

Ah séche­resse et dimi­nu­tion de la lueur pour ain­si dire

Et la deuxième chose est le miroir gros­sis­sant

Oh mon Dieu main­te­nant vous pour ce que vous faites

Vous, vous pré­co­ni­sez pro­ba­ble­ment

Je ne suis pas bien pour mettre sur le maquillage

Je ne crois pas à la gros­sis­se­ment des miroirs.

Je crois aux miroirs maigres

Je crois en de bons miroirs de lumière ici que je ne regarde jamais dans un miroir dans une salle de bains d’avion gros­sis­sant leurs 11 de mes pro­fes­seurs de retour en for­ma­tion à Tulane uti­li­sé pour dire Avez-vous un miroir gros­sis­sant Come

Et si tu répon­dais oui, tu dirais Jetez-le

C’est la pre­mière chose que tu dois faire parce que per­sonne ne te voit comme ça

Tu prends ce miroir gros­sis­sant, tu es comme Oh mon Dieu, ce qui se passe, tu ne res­sembles pas à ça non plus.

Attendez-vous à ce que vous n’aimiez pas cela

J’aimerais que les femmes se débar­ras­ser de ce OK et puis à donc quand vous par­lez exfo­liant vou­lez-vous dire juste un linge un loo­fa Parlez-vous de gom­mages dont ils parlent Vous savez ce que ces trai­te­ments sont qui obtient vos cel­lules hors

Donc je ne suis pas je ne suis pas contre toute exfo­lia­tion

Si vous avez comme un de ces rushes Clarisonic ou un com­pé­ti­tif que si vous faites cela de temps en temps une fois par semaine toutes les deux semaines, ce n’est pas hor­rible

Mais cer­taines per­sonnes viennent et je dis que vous savez ce que les trai­te­ments ou les médi­ca­ments ou en uti­li­sant ils disent aime pour Lady sur cet exfo­liant de CVS et j’ai ache­té cela et et ils sont en fait ils sont phy­si­que­ment, ils pensent que l’acné est cau­sée par la sale­té et de sorte qu’ils sont phy­si­que­ment frot­ter et frot­ter et ils uti­lisent loo­fahs

Et ils sont qu’ils sont juste dépouiller les élé­ments hydra­tants natu­rels de la peau et l’irritation de créa­tion et rend la peau plus sujette à l’acné

Donc, c’est ce que je veux dire par exfo­liant

Vous savez qu’il ya un rôle pour les pee­lings chi­miques est un rôle pour exfo­lier, mais pas exfo­lier d’une manière qui est trop sévère et trop fré­quent

Donc, vous n’êtes pro­ba­ble­ment pas un fan de la méthode Obama gee qui est pure­ment exfo­liant

Ah c’est un peu dur

C’est un peu dur

oui modé­ra­tion

Modération

Ok Alors dites-moi si ces choses valent à votre avis les soins du visage mes gens d’opinion me demandent com­ment savez-vous ce que vous pen­sez par les soins du visage, je pense que les soins du visage sont comme des mas­sages

Donc, vous savez si vous avez des maux de dos ou si vous avez un pro­blème ortho­pé­dique grave si vous obte­nez un mas­sage, il ne va pas abor­der le pro­blème sous-jacent

Mais ça te fera te sen­tir bien.

Je pense que la même chose avec les soins du visage

Que diriez-vous masques feuille Pas un grand fan de masques

Je pense qu’ils font plus de mal que de bien, mais les gens pensent qu’ils font quelque chose

Que diriez-vous rou­leaux faciaux Ces nou­veaux rou­leaux de jade Quel que soit ce que vous voyez Oh oui Graham je ne suis pas un grand fan

Il ya une par­tie de ce der­ma rou­lant à ceux inter­ro­gés dans le pas­sé

Les gens aiment être phy­si­que­ment et évo­lué dans leurs régimes et donc ils se sentent comme ils font quelque chose

Ou comme à l’époque où ils avaient l’habitude d’avoir comme ce clin­chers vous pour­riez comme faire les exer­cices mus­cu­laires

Et donc je ne crois pas en beau­coup de ces choses

Vous avez des exer­cices du visage Ne fonc­tionnent-ils en théo­rie, je veux dire si vous sti­mu­lez les muscles de l’expression faciale, mais il fau­drait une telle quan­ti­té de mou­ve­ments du visage dans la réa­li­té

Non, il ne fonc­tionne pas

Bon, c’est vrai­ment inté­res­sant

Et je veux m’assurer que j’obtiens une ordon­nance pour les réti­noïdes quatre avant la jour née.

Mais où les gens pour­raient-ils vous trou­ver Alors j’ai pra­ti­qué dans le nord du New Jersey prin­ci­pa­le­ment à Livingston

Mais je cours entre un cer­tain nombre de bureaux dif­fé­rents parce que je dio chi­rur­gie du can­cer de la peau dans quelques bureaux dif­fé­rents

Mais aux jours par semaine, je suis à Livingston faire la perte de che­veux cos­mé­tiques der­ma­to­lo­gie et cer­tains des géné­raux et pas d’Instagram

J’aurais dû être scram

Je suis en quelque sorte dans cette drôle de géné­ra­tion où je connais Facebook comme un e‑mail et faire des choses de cette nature

Votre fille espère être à venir et elle pour­rait le faire pour­rait déve­lop­per le plus récent Exactement

Mais c’est vrai­ment ins­truc­tif

Et j’apprécie vrai­ment que tu es venu

Merci beau­coup

Merci Bobbi

Laissez un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter.

S’il vous plaît lire avant d’envoyer
J’ai lu et compris la politique de confidentialité. Je suis d’accord que mes détails et données seront collectés et stockés électroniquement pour répondre à mon enquête. Veuillez noter que vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment pour l’avenir en envoyant un e-mail à info@factorhair.de .

Cheveux de facteur

Ne rêvez pas de beaux cheveux sains. Avec Factor Hair Activator vous pouvez aborder le problème à la racine et activer la nouvelle croissance des cheveux avec un taux de réussite de plus de 93%.

Profitez de notre formule unique, dont l’efficacité a été prouvée par des études cliniques. Obtenez des cheveux plus épais, plus sains et plus forts que vous n’avez jamais pensé possible.

Factorhair 2019 © Tous droits réservés.

Initiative: Fairness im Handel

Membre de l’initiative « Équité dans le commerce ».
Informations sur l’initiative : https://www.fairness-im-handel.de

Programme d’affiliation Webmaster pour les produits de beauté exclusifs