Les 3 causes les plus courantes de la perte de cheveux chez les femmes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
arrêter la perte de cheveux chez les femmes
Die 3 häufigsten Gründe für Haarausfall bei Frauen und was Sie tun können, um den Haarausfall bei Frauen zu stoppen

Les 3 causes les plus courantes de et ce que vous pouvez faire pour l’arrêter

La perte de che­veux n’est plus un pro­blème qui ne touche que les hommes. Alors qu’aux États-Unis plus de 30 mil­lions de femmes sont tou­chées, en Allemagne, il ya déjà envi­ron 4 mil­lions de femmes qui souffrent de perte de che­veux. À l’échelle mon­diale, jusqu’à 40 % de toutes les femmes sont tou­chées par la perte de che­veux ou l’amincissement des che­veux au moment où elles atteignent 50 ans. Après la méno­pause, le pour­cen­tage est encore plus éle­vé.

Cependant, en dépit de tant de femmes souf­frant de cal­vi­tie fémi­nine, il n’est de loin pas aus­si socia­le­ment accep­té que la cal­vi­tie mas­cu­line. Par consé­quent, nous les femmes souffrent beau­coup quand des touffes entières de che­veux tombent tout en se lavant ou en nous bros­sant les che­veux. Par consé­quent, les pro­duits pro­met­tant de reve­nir la perte de che­veux ain­si que ceux qui couvrent ses effets, tels que les exten­sions, per­ruques et tis­sages, sont en plein essor.

Mais quelles sont exac­te­ment les rai­sons de la perte de che­veux chez les femmes et com­ment peut-il être arrê­té ?

Cause No.1 – Perte géné­tique de che­veux :

La perte de che­veux héré­di­taire, l’alopécie andro­gé­né­tique, est la forme la plus com­mune de perte de che­veux et affecte plus de la moi­tié de tous les hommes et presque autant de femmes. La racine des che­veux réagit hyper-sen­si­ble­ment aux hor­mones sexuelles mas­cu­lines, les soi-disant andro­gènes. Par consé­quent, le cycle natu­rel de crois­sance des che­veux est per­tur­bé, ce qui conduit à la cal­vi­tie pro­gres­sive dans des modèles pré­vi­sibles. Alors que les femmes éprouvent habi­tuel­le­ment des che­veux amin­cis­sants sur tout le cuir che­ve­lu, la cal­vi­tie mas­cu­line com­mence géné­ra­le­ment par une ligne de che­veux en recul qui s’élargit sur le des­sus du cuir che­ve­lu, épar­gnant les côtés.

La cal­vi­tie fémi­nine com­mence habi­tuel­le­ment par un amin­cis­se­ment de la cou­ronne, puis s’étend. Autrefois che­veux forts devient plus mince à chaque cycle de che­veux et le cuir che­ve­lu com­mence à mon­trer à tra­vers. Si vous avez déjà des membres de votre famille qui souffrent d’alopécie andro­gé­né­tique, vous êtes très sus­cep­tible d’être éga­le­ment affec­té.

Le modèle de votre perte de che­veux est un fac­teur prin­ci­pal dans la déter­mi­na­tion de sa cause. L’échelle dite nor­wood décrit les dif­fé­rentes étapes de la perte de che­veux et les modèles spé­ci­fiques chez les hommes et les femmes. Si ce type de perte de che­veux reste non trai­tée, il est pro­bable que vos che­veux devien­dront encore plus minces que vous vieillis­sez et vous pour­riez même finir com­plè­te­ment chauve.

Cause No.2 – Stress :

La perte de che­veux liée au stress est plus fré­quente que vous pou­vez être au cou­rant. Nous, les femmes, sommes des êtres sen­sibles et le stress pro­fes­sion­nel et pri­vé peut rapi­de­ment affec­ter notre bien-être géné­ral. Le stress per­sis­tant pro­voque que la racine des che­veux n’est plus suf­fi­sam­ment four­ni avec des nutri­ments et les che­veux com­mencent à tom­ber. Les bonnes nou­velles sont que ce type de perte de che­veux est réver­sible et peut sou­vent se régu­ler dès que le stress dis­pa­raît. Cependant, même si tous les fac­teurs de stress ont été éli­mi­nés avec suc­cès, si elle n’est pas trai­tée, il peut encore prendre 6–9 mois jusqu’à ce que les racines des che­veux ont récu­pé­ré et de nou­veaux che­veux com­mence à croître.

En outre, lorsque le stress est une constante dans votre vie, il peut être très dif­fi­cile d’arrêter la perte de che­veux liée au stress depuis l’amincissement des che­veux en soi peut deve­nir une nou­velle source de stress émo­tion­nel. Un cercle vicieux. La perte de che­veux par­ti­cu­liè­re­ment cir­cu­laire, éga­le­ment connue sous le nom d’alopécie area­ta, peut avoir un effet néga­tif durable sur notre confiance en soi car ces sec­teurs sou­vent com­plè­te­ment chauves sont dif­fi­ciles à cou­vrir et beau­coup plus visibles que l’amincissement glo­bal des che­veux.

Cause No.3 – Nutrition :

La mal­nu­tri­tion et un mode de vie mal­sain peuvent éga­le­ment avoir un effet néga­tif sur la crois­sance des che­veux. Il en va de même pour les régimes stricts ou les cures de jeûne. S’il y a un manque aigu de nutri­ments dans le corps, les fol­li­cules pileux ne sont plus suf­fi­sam­ment four­nis. En par­ti­cu­lier, un manque de fer, de zinc, d’oligo-éléments, d’acides ami­nés, de vita­mine B, de bio­tine et de vita­mine C per­turbe le cycle natu­rel des che­veux, entraî­nant une perte de che­veux dif­fuse. En par­ti­cu­lier les femmes enceintes et allai­tantes ont une exi­gence phy­sio­lo­gique plus éle­vée de ces micro­nu­tri­ments, c’est pour­quoi la perte de che­veux est géné­ra­le­ment vu chez ces femmes. Des études ont mon­tré que jusqu’à 60% des femmes avec la perte de che­veux dif­fuse ont une carence en fer signi­fi­ca­tive.

Sans les nutri­ments néces­saires, les che­veux ne peuvent pas com­men­cer dans un nou­veau cycle de crois­sance. En outre, les che­veux qui sont tom­bés ne peuvent pas repous­ser ou repous­ser beau­coup plus len­te­ment. Une fois que la carence en miné­raux a été pris en charge, les che­veux com­mencent géné­ra­le­ment à croître à nou­veau, cepen­dant, cela peut prendre un cer­tain temps. Dans cer­tains cas et s’ils ne sont pas trai­tés, les che­veux peuvent ne jamais être en mesure de récu­pé­rer sa tex­ture volu­mi­neuse pré­cé­dente.

Perte de che­veux – Que faire ?

Afin de trou­ver la bonne solu­tion pour vous, vous devez d’abord déter­mi­ner la rai­son sous-jacente de votre perte de che­veux.

Si vos che­veux devient len­te­ment plus mince à par­tir du som­met, vous pou­vez souf­frir d’alopécie andro­gé­né­tique – une forme héré­di­taire de perte de che­veux modèle fémi­nin. Dans ce cas, vos fol­li­cules pileux sont hyper­sen­sibles à l’hormone dihy­dro­tes­to­sté­rone (DHT) et la seule façon de pré­ve­nir cela est de réduire l’influence de cette hor­mone.

La perte de che­veux cir­cu­laire, qui est sou­vent sou­daine et impré­vue, est habi­tuel­le­ment cau­sée par le stress émo­tion­nel et phy­sique. Puisque ce type de perte de che­veux se tra­duit sou­vent par des zones chauves assez grandes qui ne sont pas faciles à cacher, vous pou­vez éga­le­ment vou­loir et besoin d’une solu­tion rapide. Une per­ruque est en mesure de vous aider à cou­vrir les taches chauves, cepen­dant, il n’aide pas à arrê­ter les causes sous-jacentes. L’élimination des fac­teurs de stress est cer­tai­ne­ment la solu­tion la plus proche, mais nous savons tous que ce n’est pas tou­jours pos­sible. Il est donc impor­tant de four­nir les racines des che­veux avec des nutri­ments aus­si rapi­de­ment que pos­sible afin qu’ils puissent résis­ter à l’influence du stress phy­sique et émo­tion­nel et un cycle de crois­sance des che­veux sain peut être main­te­nu en dépit de la tour­mente conti­nue dans votre vie.

Si vous souf­frez d’une perte de che­veux dif­fuse cau­sée par une mal­nu­tri­tion per­ma­nente ou tem­po­raire, il est impor­tant d’ajuster votre ali­men­ta­tion dès que pos­sible. Pendant que vous tra­vaillez sur l’ajustement de votre ali­men­ta­tion, assu­rez-vous de prendre soin de vos che­veux de manière appro­priée et de les four­nir avec les nutri­ments dont il a besoin. Malgré les défi­cits dans votre ali­men­ta­tion, vous vou­drez peut-être exa­mi­ner l’utilisation de pro­duits de soins capil­laires qui se concentrent sur la four­ni­ture de tous les nutri­ments néces­saires aux fol­li­cules pileux afin de sti­mu­ler la repousse.

Activateur de che­veux fac­tor
3 causes de perte de che­veux – 1 solu­tion

Chaque fol­li­cule pileux subit trois phases de crois­sance cyclique (ana­gen, cata­gén et télo­gène) cha­cune d’une durée de trois à cinq ans. En cas de manque de nutri­ments au cours de l’une de ces phases de crois­sance ou si l’hormone mâle dihy­dro­tes­to­sté­rone les influence néga­ti­ve­ment, les phases indi­vi­duelles peuvent être rac­cour­cies ou même com­plè­te­ment arrê­tées. Par consé­quent, il s’agit d’un amin­cis­se­ment des che­veux, éga­le­ment connu sous le nom de minia­tu­ri­sa­tion des che­veux, et même la perte de che­veux.

Un nou­vel ingré­dient actif pro­duit natu­rel­le­ment appe­lé MKMS24 assure que la phase d’anagen, la pre­mière et la plus longue phase de crois­sance du cycle capil­laire, est pro­lon­gée et que la perte pré­ma­tu­rée de che­veux ne se pro­duit pas. Dans le même temps, cet ingré­dient actif rac­cour­cit la phase télo­gène, la phase dans laquelle l’arbre de che­veux se dis­sout et tombe, de sorte que les nou­veaux che­veux peuvent repous­ser rapi­de­ment. Afin que vos che­veux puissent bien pous­ser et ne pas minia­tu­ri­ser, la for­mule Factor Hair four­nit à vos che­veux tous les nutri­ments dont ils ont besoin pour se régé­né­rer com­plè­te­ment.

L’utilisation régu­lière de Factor Hair Activator ne peut pas seule­ment réduire, mais même inver­ser la perte de che­veux chez les femmes, en par­ti­cu­lier lorsqu’elle est cau­sée par l’alopécie andro­gé­né­tique héré­di­taire, car il sti­mule la crois­sance de nou­veaux che­veux.

100% sans hor­mones, com­plè­te­ment natu­rel et sûr

Beaucoup de remèdes de perte de che­veux s’appuient sur des hor­mones arti­fi­cielles, qui sont asso­ciées à de nom­breux effets secon­daires indé­si­rables. Cependant, la molé­cule MKMS24, l’ingrédient actif de la for­mule Factor Hair, est 100% natu­relle car elle est déri­vée du thym, des len­tilles et du bam­bou. Factor Hair Activator a été prou­vé pour réduire la perte de che­veux de plus de 90% et sti­mu­ler la crois­sance des nou­veaux che­veux de 93%.

Arrêtez votre perte de che­veux aujourd’hui avec notre for­mule cli­ni­que­ment éprou­vée et sans effets secon­daires !

En savoir plus et arrêter Aujourd’hui !

Laissez un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter.

S’il vous plaît lire avant d’envoyer
J’ai lu et compris la politique de confidentialité. Je suis d’accord que mes détails et données seront collectés et stockés électroniquement pour répondre à mon enquête. Veuillez noter que vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment pour l’avenir en envoyant un e-mail à info@factorhair.de .

Cheveux de facteur

Ne rêvez pas de beaux cheveux sains. Avec Factor Hair Activator vous pouvez aborder le problème à la racine et activer la nouvelle croissance des cheveux avec un taux de réussite de plus de 93%.

Profitez de notre formule unique, dont l’efficacité a été prouvée par des études cliniques. Obtenez des cheveux plus épais, plus sains et plus forts que vous n’avez jamais pensé possible.

Factorhair 2019 © Tous droits réservés.

Initiative: Fairness im Handel

Membre de l’initiative « Équité dans le commerce ».
Informations sur l’initiative : https://www.fairness-im-handel.de

Programme d’affiliation Webmaster pour les produits de beauté exclusifs