Perte de cheveux sévère ou normale ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Perte de cheveux sévère ou normale

Souffrent-ils d’une perte de cheveux grave ou normale ?

Visiter le coif­feur fait sou­vent des mer­veilles. Les che­veux brillent et vous per­mettent de briller vous-même. Parce que fraî­che­ment cou­pé et juste gelé les che­veux semble bon et cela vous fait vous sen­tir attrayant. Pas éton­nant, alors, que les che­veux mal­sains ou même défaillants a un effet néga­tif sur votre humeur et la per­cep­tion de soi. Cependant, il est tout à fait nor­mal que vous tom­bez avec envi­ron 100 poils par jour. La perte de che­veux n’est donc pas tou­jours une source de pré­oc­cu­pa­tion. Cela est par­ti­cu­liè­re­ment vrai si une quan­ti­té nor­male de che­veux échoue tous les jours.

Mais quand devriez-vous sur­veiller votre perte de che­veux de plus près ou même voir un méde­cin ? La rai­son de la perte grave de che­veux devrait être cla­ri­fiée dans les situa­tions sui­vantes :

  • Si vous remar­quez que vous per­dez beau­coup plus de che­veux chaque jour que d’habitude (sur l’oreiller, dans la ser­viette ou dans la brosse).
  • Si vous remar­quez que les taches chauves se forment sur votre tête.
  • Si, la perte de che­veux dure plus long­temps.

Parce que la perte de che­veux à court terme n’est sou­vent pas la cause de la san­té. Pour être abso­lu­ment sûr, il est pré­fé­rable de consul­ter un der­ma­to­logue. Il décide d’un trai­te­ment pos­sible après l’examen.

Raisons et causes de la perte de cheveux

Il existe de nom­breuses causes pos­sibles de perte de che­veux. Elle se mani­feste éga­le­ment de dif­fé­rentes manières entre les femmes et les hommes. La rai­son en est de nature hor­mo­nale. La géné­tique joue éga­le­ment un rôle majeur.

La perte de che­veux chez les femmes se mani­feste sou­vent par la perte de che­veux dans la région de som­met. Les che­veux entiers deviennent plus minces et perdent des pig­ments. Pour cette rai­son, il devient plus fin et le cuir che­ve­lu brille à tra­vers. Les femmes ont sou­vent l’impression de perdre plus de che­veux que d’habitude dans les mois qui ont sui­vi la gros­sesse. Ce n’est pas exact. Pendant la gros­sesse, les femmes perdent moins de che­veux que d’habitude. En consé­quence, les che­veux semblent sou­vent plus épais pen­dant la gros­sesse. Dans les mois qui suivent, vous per­dez plus de che­veux. Cela donne l’impression de souf­frir de la perte de che­veux. Les pré­pa­ra­tions hor­mo­nales telles que la pilule causent éga­le­ment une perte de che­veux graves dans cer­tains cas.

Chez les hommes, d’autre part, les coins dits secrets du conseil se posent rapi­de­ment. Ils se déve­loppent sur les côtés au-des­sus des temples. Au fil du temps, ils deviennent de plus en plus grands. Les gènes en sont res­pon­sables.

Chez les hommes et les femmes, cepen­dant, il ya beau­coup d’autres rai­sons pour la perte de che­veux :

  • Un sys­tème immu­ni­taire affai­bli
  • Insuffisance nutri­tive
  • Infections
  • Maladies
  • Un mode de vie mal­sain
  • Traitements médi­ca­men­teux
  • Stress
  • Un dés­équi­libre dans l’équilibre hor­mo­nal

Vous devriez éga­le­ment être pru­dent avec vos che­veux. Parce qu’il est sou­mis au stress dû au pei­gnage gros­sier ou à la tein­ture fré­quente. Dans ce cas, les che­veux se cassent, devient cas­sant ou ses racines tombent.

Perte de cheveux héréditaire ou liée aux plantes

Les per­sonnes qui souffrent de perte de che­veux souffrent géné­ra­le­ment de perte de che­veux héré­di­taires. Il est éga­le­ment connu sous le nom d’alopécie andro­ge­ne­ti­ca ou alo­pé­cie andro­gé­né­tique. Près d’un homme sur deux est affec­té par cette forme de perte de che­veux au cours de leur vie.

Cette perte de che­veux liée aux plantes est presque tou­jours simi­laire. Au début, les coins secrets bien connus du conseil se déve­loppent.

Les per­sonnes tou­chées perdent éga­le­ment leurs che­veux :

  • à l’arrière de la tête
  • dans le cours ulté­rieur dans la région apex

Une fois que la perte héré­di­taire de che­veux a pro­gres­sé, il n’y a qu’un our­let en forme de fer à che­val bord. Dans les cas extrêmes, la cal­vi­tie com­plète se forme.

Les hommes ne sont pas les seuls tou­chés par l’alopécie andro­gène. Les femmes souffrent éga­le­ment de cette forme de perte de che­veux héré­di­taire. Cependant, elle ne touche qu’une femme sur cinq tou­chée. Le cours est éga­le­ment très dif­fé­rent du cours d’un homme. Les femmes ne perdent pas tous leurs che­veux. La perte de che­veux est per­cep­tible dans la zone d’éclaircissement d’apex.

Responsable de l’alopécie andro­ge­né­tique est une hyper­sen­si­bi­li­té héré­di­taire de la racine de che­veux à une hor­mone par­ti­cu­lière. Cette hor­mone est dihy­dro­to­sté­rone, ou DHTpour faire court. L’âge joue éga­le­ment un rôle impor­tant dans cette forme de perte de che­veux. Le chan­ge­ment d’épaisseur des che­veux com­mence sou­vent entre 30 et 40 ans. Les che­veux gonflent et les zones tou­chées deviennent de plus en plus grandes.

Traitement de la perte de cheveux

Le trai­te­ment de la perte de che­veux dépend de la cause sous-jacente. Si cela se com­pose de fac­teurs externes tels que la tein­ture fré­quente des che­veux, lis­sage ou le stress, il est géné­ra­le­ment suf­fi­sant pour chan­ger cela. Un régime dés­équi­li­bré ou un mode de vie mal­sain comme cause de votre perte de che­veux ne néces­sitent pas non plus de trai­te­ment médi­ca­men­teux. La plu­part du temps, les che­veux récu­pèrent par lui-même lorsque vous chan­gez vos habi­tudes de vie ou chan­ger votre ali­men­ta­tion.

Dans le cas de la perte de che­veux hor­mo­naux, le trai­te­ment est effec­tué par d’autres moyens. Dans ce cas, il n’est pas pos­sible d’éviter d’aller chez le méde­cin. Seul un der­ma­to­logue est capable de faire un diag­nos­tic fiable. Parce qu’il mène les enquêtes néces­saires. Pour ceux-ci, il a besoin d’un tri­cho­gramme. Avec cet ins­tru­ment, il effec­tue une ana­lyse de l’état de la racine des che­veux. Plus pré­ci­sé­ment, il contrôle le rap­port de la crois­sance aux che­veux non-crois­sants.

Si les hor­mones sont la rai­son de votre perte de che­veux, dans cer­tains cas, la thé­ra­pie médi­ca­men­teuse est appro­priée. Souvent, cepen­dant, les médi­ca­ments ne sont pas néces­saires. Parce que dans le cas de la gros­sesse ou de l’utilisation d’une méthode contra­cep­tive hor­mo­nale, le pro­blème se résout géné­ra­le­ment. Les che­veux repoussent dès que l’équilibre hor­mo­nal est reve­nu à la nor­male ou vous avez ces­sé le médi­ca­ment en consul­ta­tion avec votre méde­cin.

L’alopécie andro­gène néces­site un trai­te­ment plus com­plexe. À cette fin, des médi­ca­ments pour sti­mu­ler la cir­cu­la­tion san­guine des fol­li­cules pileux sont pos­sibles.

Ils sti­mulent l’activité de la racine de che­veux sur le cuir che­ve­lu. Cependant, il existe un risque d’effets secon­daires divers :

Cependant, les bons soins ne s’arrêtent pas ou ne ralen­tissent pas l’alopécie andro­gé­né­tique. Dans de nom­breux cas, cette forme de perte de che­veux ne peut pas être influen­cée du tout.

Si la perte de che­veux ne peut plus être arrê­tée, il est pos­sible d’utiliser des per­ruques ou des tou­pets. Alternativement, vous pou­vez avoir des racines de che­veux trans­plan­tées par un méde­cin. Il existe actuel­le­ment plu­sieurs façons de le faire :

  • La greffe auto­logue de racine de che­veux : Dans cette pro­cé­dure, le méde­cin enlève la zone poi­lue de peau sous anes­thé­sie locale. Il l’utilise à nou­veau dans les endroits glabres.
  • L’utilisation de poils en plas­tique : ceux-ci sont uti­li­sés dans les zones de lumière.

Dans tous les cas, il est impor­tant que vous ayez d’abord les causes de votre perte de che­veux médi­ca­le­ment cla­ri­fié. Ce n’est qu’alors qu’un trai­te­ment réus­si peut com­men­cer.

Laissez un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter.

S’il vous plaît lire avant d’envoyer
J’ai lu et compris la politique de confidentialité. Je suis d’accord que mes détails et données seront collectés et stockés électroniquement pour répondre à mon enquête. Veuillez noter que vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment pour l’avenir en envoyant un e-mail à info@factorhair.de .

Cheveux de facteur

Ne rêvez pas de beaux cheveux sains. Avec Factor Hair Activator vous pouvez aborder le problème à la racine et activer la nouvelle croissance des cheveux avec un taux de réussite de plus de 93%.

Profitez de notre formule unique, dont l’efficacité a été prouvée par des études cliniques. Obtenez des cheveux plus épais, plus sains et plus forts que vous n’avez jamais pensé possible.

Factorhair 2019 © Tous droits réservés.

Initiative: Fairness im Handel

Membre de l’initiative « Équité dans le commerce ».
Informations sur l’initiative : https://www.fairness-im-handel.de

Programme d’affiliation Webmaster pour les produits de beauté exclusifs